le petit monde québécois d'aurélie

tout a commencé le 21 octobre 2005

non blog le nouveau guide touristique qu’il vous faut ! 31 janvier 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 21:19
 Montréal n’a pas la beauté de Paris. Montréal n’a pas le charme de Paris, elle n’en a pas l’architecture, elle n’en a pas la magie, ni le romantisme.
Paris n’a pas la zénitude de Montréal. Paris n’a pas la quiétude de Montréal, elle n’a pas la gentillesse de ses habitants.
 
Par contre Montréal a la malpropreté de Paris. Les Québecois sont persuadés que Paris est une décharge et que ses rues sont insalubres, (comme souvent c’est ceux qui n’y ont jamais mis un pied qui en sont convaincus)Quant à moi, j’ai toujours trouvé Montréal  très sale, bien plus que Paris, une ville que j’ai pourtant parcouru de long en large pendant mes 2 ans là bas.
 
Voila que ce matin dans la presse québecoise on pouvait lire " Montréal est trop souvent laide" , "la laideur de Montréal fait fuir les touristes"… Celui qui a mis le feu aux poudres n’est même pas français ! Ce n’est rien de moins que le pdg de tourisme Montréal : Mr Charles Lapointe. Lors d’un réunion à la chambre de commerce ce dernier a dréssé un portrait peu rejouissant de la ville. En s’appuyant sur des photos (cf plus bas ) il a dénoncé la malpropreté de Montréal, ses rues défoncées et les nombreux projets annoncés qui n’ont toujours pas bougé. Il a recu les ovations d’un auditoire ravi d’entendre tout haut ce que certains pensent tout bas. Mais parmi ceux là, un riait beaucoup moins, le maire de Montréal Gérald Tremblay, qui a préféré quitter la salle  «Certains voient les problèmes, je préfère les solutions. Mon administration fait tout pour améliorer la ville, après le laisser-aller des dernières décennies. Il faut du travail d’équipe et la coopération des citoyens».
 
Mr Lapointe d’ajouter " les Montréalais sont trop occupés à s’auto-congratuler et ne voient plus les petites horreurs qui ne manquent pas de sauter aux yeux des touristes" . Pendant un an, Charles Lapointe a lu les blogs commentant Montréal, a commandé une étude et les résultats semblent édifiants : des poubelles qui débordent, des déchets sur la voie publique, des bancs qui manquent de peinture, des espaces creusés dans des trottoirs pour des arbres fantômes, des ampoules brûlées dans les lampadaires …
Ce qui ne me semble pas étonnant. Quand on lit dans le routard que la rue Sainte Caherine était encore il y a peu LA rue touristique de Montréal, elle est aujourd’hui l’une des plus sales. Et pour ceux qui ne connaissent pas la ville, sachez que cette rue est belle et bien en plein centre ville.
D’après un étde dans plus de 75 % des cas, les touristes s’informent  par Internet, aussi avant il était possible de cacher les petits travers d’une ville, de faire de jolies dépliants sur papier glacé mais mainteant le touriste a la possibilité d’en savoir plus et autrement. Et c’est selon Mr Lapointe cela qui change beaucoup la donne et fait que internet change la façon de faire la promotion de la ville.
 
Donc quelque part, nous bloggeurs, sommes les nouveaux maîtres de l’univers   … Alors soyez gentils si vous voulez qu’on se taise…
puis qu’est ce que je dis moi… je non blogoïse de toute façon. Mr Lapointe ne me connait même pas, m’en fou moi non plus !
 
Tiens bichon c’est pas le soir des poubelles ?!
 
 

 

 

 

 

Quand Ségo joue avec un briquet bleu et rouge, elle se brûle. 25 janvier 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 16:01

Travailleurs, travailleuses,

La présidentielle française, nous la vivons pour la 1ere fois loin de notre pays. Mais croyez moi, ailleurs dans le monde, ici notamment, on s’y intéresse. Inscrite au consulat français, je voterai le samedi 21 avril (la veille que vous autres) . C’est avec un esprit citoyen que j’écoute et lis le plus possible ce que les fabuleux candidats nous présentent.  Je m’informe et j’informe ! Nombreux sont les québécois que je croise qui me posent des questions, et c’est avec grand intérêt que je découvre leur vision de notre pays, de nos candidats. Si je dois résumer leurs visions, forgée par ce que disent les médias d’ici. Nous avons  :

D’un coté Sarko, sorte de diable, immigré, d’extrême droite, fou dangereux, manipulateur et menteur ! Je vous laisse libre de retenir ce qui vous semble vrai. Ce que je trouve drôle c’est que souvent on me dit « ah oui vous l’aimez pas lui, parce qu’il a des origines étrangères, c’est pas un français de souche » Je ne me souviens pourtant pas avoir entendu quelqu’un en France parler des origines de ce candidat.

De l’autre coté Ségo. Alors je vous le rappelle Ségo est une femme et à ce titre, ici, ce serait suffisant pour l’élire. Comment ça ? une candidate femme sérieuse pour la 1ère fois (pauvre Arlette, en 30 ans sa fabuleuse féminité est passée totalement inapercue) et nous n’allons pas lui confier les plus grandes responsabilités du pays. Médiatiquement, il est indéniable que sa comm’ , son image lisse et moderne passe très bien l’Atlantique. Mais je dirais, que un peu comme en France, on ignore totalement quel est son programme (si elle en a un ) quels sont ses idéaux, ses dogmes … peu importe c’est une femme jeune, brillante… voilà ce qu’on nous répond.

Voilà ce que je leur dis quand j’exprime mon désarroi face à ces 2 candidats. Certes Sarko a une ascension politique redoutable mais ça me paraît injuste de le comparer à un petit Bush. Certes Ségo c’est du sang neuf, mais c’est si neuf qu’elle  n’a jamais eu de véritable  mandat ministériel, ou elle ai pu un tant soit peu prouver aux français ce dont elle est capable. Cette semaine, un évènement aura permis de mettre un peu plus en relief mon désarroi.

Voilà que notre pantin rigolo : André Boisclair, chef du Parti Québecois (parti d’opposition ),  militant farouche de la souveraineté québécoise,   s’en est allé quelques jours en France, courtiser nos magnifiques candidats. A rappeler que Dédé n’est pas premier ministre, que les élections ne sont pas encore déclenchées au Québec et que la souveraineté est encore très hypothétique. Le décor est planté Ségo va rencontrer Dédé.

Bon faut croire qu’ils n’avaient que peu de choses à se dire et se sont vus seulement 20 min. Vingt minutes de paix et d’harmonie manifestement, puisqu’en sortant de cette rencontre Ségo a déclaré quant à ses affinités avec la souveraineté du Québec : «Elles sont conformes aux valeurs qui nous sont communes, c’est-à-dire la souveraineté et la liberté du Québec, je pense que le rayonnement du Québec et la place qu’il occupe dans le coeur des Français vont dans ce sens». 

Bon comme ça, vous comprenez pas grand chose, moi non plus !!!  Mais le résultat fut que sur les manchettes de tous les journaux Québécois on pouvait lire : « S. R. montre de la sympathie pour la souveraineté et la liberté du Québec ». Quand on sait que ici les partis se partagent entre les libéraux et les souverainistes, on se doute que cette question est un enjeu incroyable et que chaque leader courtise et rêve d’avoir dans son camp une candidate aux présidentielles françaises.

La polémique était lancée et il n’en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres et agacer bien gros les intellectuels et politiques d’ici. Stephen Harper 1e ministre du Canada a déclaré que «l’expérience enseigne qu’il est tout à fait inapproprié pour un leader étranger de se mêler des affaires démocratiques d’un autre pays» Quant à Stéphane Dion, chef du Parti Libéral du Canada, il ajoutait qu’«on ne s’ingère pas dans les affaires d’un pays ami, on ne souhaite pas le démantèlement d’un pays ami».

Après tout, la réaction de Ségo n’a rien de surprenante, on se doute que beaucoup de politiciens français sont sympathiques à la cause souverainiste. Là ou à mon sens elle est cruche, c’est qu’elle aurait du potasser ses dossiers pour savoir qui elle recevait, en la personne de Boisclair, et la boîte de pandore qui allait s’ouvrir en affirmant aussi clairement sa position. C’est une bourde diplomatique incontestable. Oui le  Canada se défâchera. Mais qui sont les prochains avec qui on va se heurter si Ségo ne retourne pas très vite à ses dossiers, et quelles seront les conséquences de ses déclarations (improvisées ? ), dignes de conversations de bistro. Être présidente ce n’est pas boire le coup avec les copains, et refaire le monde le neurone quelque peu éméché et grivois.

Au delà de la grosse bourde de Ségo (doit on l’appeler bourdophiliste, tant elle les collectionne ! ) ce qui agace ici c’est cette espèce de prosternation devant la mère Patrie : la France. Les souverainistes ont la dent dure face à l’attachement de certains canadiens à la monarchie britannique. Alors quand ces mêmes politiciens (sans réel mandat significatif dans leur pays et réclamant la totale indépendance du Québec) se sentent obliger d’aller en pèlerinage chez nous  ça grince pas mal des dents.

La tempête soulevée par Ségo s’est donc non seulement retournée contre elle. Mais elle aura aussi et surtout fait les choux gras du débat Canada uni – Québec nation, qui n’a besoin que d’une étincelle pour s’embraser.

 Aux armes citoyens qu’ils disent….

 

record de mercure sur non blog ! 17 janvier 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 08:22

 

Émis le : Mercredi 17 janvier 2007, 7:00 HNE – Aéroport P.-E.-Trudeau – Site de Méeteo Média

-23°C
Quelques nuages


T. RESSENTIE   -32
VENTS   13 km/h O
RAFALES  
HUMIDITÉ RELATIVE   58%
POINT DE ROSÉE   -29°C
PRESSION   103.79 kPa 
VISIBILITÉ   24 km
  

illimité

 

   Si il y a bien quelque chose dont tout le monde nous parle quand on part au Québec, c’est le très grand froid d’hiver ! On peut pas dire depuis 1 an et demi qu’il nous ai fait souffrir. Pour ce qui est de l’humidité de l’été, là c’est autre chose !
En tout cas ce matin au réveil, record battu  – 23° , si ca c’est pas de l’hiver ! Si vous ajoutez le facteur éolien*  vous descendez a – 32°!!!  Ce matin je vais donc mettre ma veste d’hiver pour la premiere fois de la saison a Montréal ! Pour le reste il faut s’habiller comme d’habitude, couvrir les extremités, se protéger du vent et vous passez au travers de cette belle journée ensolleillé et très frète !
un vin chaud Mr Dusse ?
* le vent nous donne l’impression qu’il fait plus froid que le mercure ne l’indique. On parle alors de facteur de refroidissement éolien, lequel est calculé en combinant la température de l’air à la vélocité des vents. Ce calcul nous permet d’obtenir une lecture de la température ressentie par un être humain en présence de temps froid et venteux. En fait, le facteur de refroidissement éolien mesure la rapidité à laquelle le corps humain perd sa chaleur lorsqu’il est exposé au vent. Il a été créé dans le but de réduire les risques d’hypothermie, d’engelure et autres dangers reliés au froid.
 

quelques fois à Montréal c’est l’hiver ! 15 janvier 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 13:58
 
   Il neige ! depuis 7h30 ce matin, il neige ! Oui, oui je suis témoin, j’étais debout, puisque je travaille. A 7h32 les premiers flocons ont envahis le ciel du plateau Mont Royal. Ça fait donc quasiment 7 heures que dame nature est généreuse… on doit bien être à 10,15 cm maintenant :  webcam Montreal 
Quelle bonne idée d’avoir pris mes bottes d’hiver dans mon sac, je serais rentrée bien piteuse chez moi avec mes running shoes.
L’hiver reclame un sacré sens de l’organisation, surtout quand il survient en plein printemps !
 
 Sortez vos bonhommes, c’est leur tour d’occuper les terrasses.
 
 2007… et toujours pas de réchauffement de la planète ! 
 
 
 

non souhaits de nouvelle année sur non blog 8 janvier 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 18:34
Voila une nouvelle année qui commence.
 
Celle d’avant vient tout juste de se terminer. Nous l’avons refermée dans les Laurentides à St Adolph d’Howard avec mes amies Severine et Sylvie. Pour gîte, un petit chalet au bord d’un lac glacé, entouré de montagnes, rechauffé par un feu de cheminée, le décor était planté. Ce fut un très bon moment que ce temps passé en leur compagnie, de quoi me reconcilier avec le temps des fêtes. Même si je suis extremement heureuse de voir ces bordel de fêtes enfin terminées. J’ai l’impression d’avoir du coup plus d’air a respirer, bye bye les déco de noël et les pauvres sapins morts. On peut enfin passer à autre chose et entendre parler d’autre chose. Malheur à ceux qui m’en reparlent, je ne cache plus combien j’ai été gonflée par cette période. Se souhaiter la bonne année, j’ai toujours trouvé ça stupide, la plupart du temps c’est une phrase machinal du style "bonjour, comment tu vas ", là encore personne n’écoute vraiment ta réponse. Puis soyons réaliste, une année ne peut être bonne, c’est les petits désagréments qui nous font apprecier les joies et les succés, je ne vous souhaiterais donc pas une belle année…juste de continuer au mieux ce que vous avez commencé.
 
Severine et Sylvie sont parties avant hier, elles ont embarquées dans le taxi en bas de chez nous. Je pensais que c’était l’aéroport qui rendait les departs tristes, bah non c’est de se quitter qui l’est. Oh oui j’ai eu de la peine a errer dans notre grand appartement silencieux. Dans ces moments là, on défait vite le lit, on gomme les traces du passage, pour vite passer à autre chose, tant cette absence fait de la peine. C’est vraiment bon de recevoir les gens qu’on aime, de leur faire partager nos endroits fétiches, notre vision de la vie québécoise, d’entendre parler de chez nous, de se rememorer les souvenirs, de se trouver changer (c’est pas qu’on a l’accent, mais on a la lenteur du phrasé québecois qu’elles disent !!! ) et d’imaginer l’avenir. Vous avez été des hôtes très agréables, 2 personnalités très attachantes… du coup sans vous on mange vraiment par habitude !
 
J’en profite ici pour faire un gros gros gros merci à ceux qui sont passés nous voir en 2006. Ici les gens sont très étonnés que nous ayons été autant visités. Moi vous connaissant, je ne le suis pas, par contre je suis vraiment touchée que vous ayez tenu votre promesse du 15 octobre 2005. Revenez, je vous attend déjà !
 
Nouvelle année rime avec bonnes résolutions ! Je ne fume déjà pas, donc je vais continuer, je bois si peu qu’arrétez serait insignifiant. Mon seul engagement est de continuer à profiter d’ici comme je le fais depuis 1 an, de sauter sur toutes les belles occasions que je rencontre et de faire que je n’aurai pas de regret, qu’à aucun moment je me dise "j’aurai peut être du ".
 
Pour ce qui est des projets, de jolies choses se dessinent pour 2007, je vous en parlerais en temps et en heures. D’un point de vue professionnel, je me suis vue confiée une nouvelle mission au sein de mon organisme. Je vais coordonner un projet pilote. Mon expérience parisienne va être d’un précieux soutien pour cette belle aventure auquelle je crois énormément ! Vivire en Amérique du Nord demande à ce que vous acceptiez de repartir en bas de l’échelle, mais que vous soyez aussi pret à en remonter vite les barreaux quand on vous fais appel. Je suis extremement flattée de cette marque de confiance et très fière de mon petit bonhomme de chemin.
 
De l’amitié, réussite professionelle, toujours de l’amour je continue bien 2006 ! Et vous ?
 
Toujours pas de neige en ce beau printemps !