le petit monde québécois d'aurélie

tout a commencé le 21 octobre 2005

les pieds ici, la tête là bas… 25 mai 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 13:08
J’ai la flemme, j’ai vraiment la flemme d’écrire, j’ai pas mal d’idées de billets à vous écrire, mais voila j’en ai pas envie… puis je crois surtout que je sature d’être l’ambassadrice du Québec et de vous parler d’ici. Non pas que je sature d’être ici, j’y suis toujours bien et je ne voudrais pas être ailleurs, mais j’ai moins envie d’en parler, d’y penser.
J’ai le mal du pays, j’ai besoin de me retrouver chez moi, dans mon pays, près de mes proches et mes repères des 29 dernières années… juste un mois, le temps de recharger les batteries, de tourner la page, de revenir ici chez moi après des vacances dans l’ex chez moi… me détacher de la France, moins en souffrir, pour mieux y revenir quand ce sera le temps pour moi de m’y réinstaller (et quand ? ça je ne le sais pas, 2, 3, 4ans, plus, moins ???).
 
Ces dernière semaines sont pénibles, j’ai hâte d’être en France, je ne parviens pas à profiter assez des belles choses que je vis ici, de l’affection des gens qui m’entourent, j’ai trop besoin de chez moi, c’est comme ça, je voudrais être parfaitement ici, continuer à apprécier, à vivre le moment présent, je n’y parviens pas… Et à la fois, ça me fait peur, quand on met trop d’espoirs, trop d’attentes dans quelque chose, à coup sur, on est décu, et je ne voudrais pas l’être de ce séjour…
Alors voila je suis chiante en ce moment, insatisfaite, en manque… mais ma qualité c’est que je le sais et que j’ai bien conscience que je suis dù pour ce break.
 
Le séjour se construit, les 4 semaines se découpent, Oléron en famille, Paris, Turquie et normandie pour la famille et les amis…petit marathon de retrouvailes, grosses valises d’amour et de souvenirs…je repartirai les batteries à bloc et je pourrais enfin être pleinement ici, vous en parler avec envie et plaisir…mais là c’est pas le temps de ça !
 
Corentin grandit vite, j’ai ajouté ce jour les dernieres photos de mon petit bonhomme, dans 20 jours je pourrai enfin tenir dans mes bras mon neveu…évidemment que mes pieds sont encore ici, mais ma tête est là bas avec vous.
 
merci d’être ici ou ailleurs, mais près de moi…
 
 

Quand la belle et la bête se piquent le casting… 4 mai 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 11:16
Je n’aurai pas imaginer que notre élection présidentielle intéresse autant à l’étranger et qu’elle soit commentée dans les médias et par le tout à chacun…. alors bien sur les commentaires restent assez superficiels, on s’attarde plus au style qu’à la profondeur des mots et les conséquences qu’ils peuvent avoir. Moi même j’ai des fois du mal a décrypter la portée de certaines déclarations, alors je ne peux les blamer.
J’ai comme 20 millions de francais regarder le débat de mercredi, je l’attendais, je pensais qu’il serait décisif dans mon choix… puisque mon candidat Francois n’avait pas donné de consigne de vote…
Je l’attendais pour choisir et je me suis apercu que les québecois l’attendait pour découvrir quelque chose qu’ils ne connaissent pas ici et nous envie : le vrai débat démocratique yeux dans les yeux, arguments contre arguments. Ici ca ne se fait jamais un débat duel entre candidats adverses, un journaliste disait hier, les québecois n’aiment pas la chicane.
 Alors c’est ca qui est drole, ils ont adorés le debat, la pugnacité de Segolène, le stoicisme de Sarko et le beau phrasé du discours… un journaliste disant "ca demande de la culture générale pour débattre comme ca " … ils ont découvert cette forme de démocratie et découvert nos 2 candidats, qu’ils n’avaient jamais vus s’exprimer dans le fond…
 Dans les commentaires ont percevait un mea culpa, ils étaient tombés dans le piège de la vision très manichéenne : la bonne et gentille à gauche, pauvre femme victime et le monstre et agresif de droite, brutal, violent. Je ne sais si cette vision est injuste ou fondée… toujours est-il que ce débat a illustré pour les quebecois et pas mal d’entre nous que c’était extrement réducteur de réduire ces 2 candidats à la belle et la bête. La bête peut construire son propos, illustrer avec pédagogie et la belle peut s’emballer, discourir avec de l’émotion qui font gommer ce qu’elle s’efforce de faire comprendre.
Je suis ressortie frustrée de ce débat, comme face à un match nul d’une finale de coupe du monde…Oui un vrai match nul… elle a réussi a le faire vaciller lui l’indétronable, elle s’est montré de mauvaise foi et a déclamer les mêmes bourdes de chiffres que lui. On a appris que les 2 n’y connaissent rien en nucléaire, super rassurant ! Il est un débile généticien, elle est une femme brouillon qui ne prépare pas ses dossiers, super ! Ils ont a coeur les enfants handicapés mais préfèrent leur gloire au sort de ses enfants et ignorent la portée de ce qu’ils ont mis en place ou détruit, super !
 
J’ai donc fais mon choix de vote. Puisque nous voila pris avec un hypothétique dangeureux et une probable incompétente ! Je mettrais leurs 2 bulletins dans mon enveloppe… je crois aux belles valeurs qu’elle déclame mais je ne comprend pas le chemin qu’elle veut emprunter pour cela. Je crains qu’il nous cache des choses et qu’il nous faille nous équiper d’un décodeur pour analyser tout le dangeureux de ses déclarations, mais j’aime la rigueur et la logique de sa méthode… match nul et vote nul… mais j’irai voter… je ne voudrais pas suivre la consigne de vote de Mr Lepen qui appelle a l’abstention… c’est pas illégal dailleurs ça ???
 
aux armes citoyens, ne faites pas la révolution avant aout, laissez moi profiter de mes vacances dans mon beau pays…