le petit monde québécois d'aurélie

tout a commencé le 21 octobre 2005

de la torture sur non blog 26 août 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 19:47
  
    Dans la série c’est dur la vie d’immgrant, cette fin de semaine ce fut encore une vraie torture !!! n’est ce pas chouchou ? raconte nous ça…
 
 
   en fait la vie c’est vachement simple, des amis, une auto, un brin de soleil, de la bonne bouffe et voila que l’on passe un superbe dimanche avec nos zamis, notre famille d’ici
 
   Je passe sous silence mon samedi soir, ou pour la 2eme fois de ma vie j’ai failli mourir a cause des….. Huitres !!! bah oui cette fois ci elles étaient fumées, donc je ne me suis pas méfier, bien mal m’en a pris. Maintenant je sais que mon corps considère les huitres comme un dangereux parasite qu’il veut absolument expulser, même si pour cela je dois tordre mon estomac en mille morceaux pendant plusieures heures ! Ce beau jardin au bord de la piscine et du lac, mes amis, de quoi me remettre sur pieds !!!
 
   Chers amis francais on pense à vous, on compatis, ça doit être bon vos chocolats chauds ceci dit !!!
 
 
 
Publicités
 

Ça crocs sur non blog ! 20 août 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 09:20

Vous connaissez surement cette chaussure , si vous en avez pas, il est impossible que vos yeux n’en croisent pas une paire dans la journée , c’est  un véritable phénomène, tout  le monde en veut. Moi je les ai toujours regardés en me disant ouai , une godasse en plastique bonjour le confort, tu dois être moite, glisser, ça doit être lourd, et il semble qu’elle est super agréable à porter et qu’une fois adoptée, on n’en veut pas d’autres !!!

A la maison on débatait, c’est une marque québecoise, pi non…apparement c’est une marque canadienne, voila pourquoi on en voit autant ici et un peu moins en france d’après ce qu’on a constaté cet été.

 Mais voila pas que les crocs deviennent victimes de leur succés et sont le sujet de chicanes hospitalières tel que révélé dans la Presse :

Des hôpitaux interdisent les chaussures Crocs

Photo AP

Préoccupées par des questions de sécurité, les autorités de certains hôpitaux au pays interdisent le port des chaussures Crocs ou songent à le faire.

 

 

 

 

 

Une version de la populaire galoche faite d’un matériau synthétique aux couleurs vives est ouverte au talon et parsemée d’ouvertures de ventilation sur le dessus du pied et autour des orteils: les autorités sanitaires craignent que le personnel qui en porte ne soit blessé accidentellement aux pieds par la chute de seringues ou éclaboussé par des fluides corporels.

Mais certaines infirmières estiment au contraire que les chaussures Crocs sont parfaites pour le genre de travail qu’elles font. «Ils disent que le sang pourrait couler par les trous. Mais le sang coulerait dans des chaussures de course aussi», affirme Karen Hatton, une infirmière affectée aux urgences, à Sudbury, en Ontario.

À la différence des chaussures de cuir, les Crocs sont faciles à nettoyer. «Il n’y a qu’à les mettre dans la laveuse avec un peu de javellisant, et elles sont parfaites», assure Mme Hatton.

Très légères, elles sont aussi confortables — pour des infirmières qui effectuent souvent des quarts de travail de 12 heures, «c’est comme marcher sur de petits oreillers», remarque l’infirmière.

À l’Hôpital régional de Sudbury où elle travaille, les sandales Crocs ne sont pas formellement interdites. Mais selon Mme Hatton, de nombreux courriels ont été envoyés aux membres du personnel pour leur rappeler la politique de l’établissement en matière de chaussures: celles-ci doivent couvrir les orteils et être fermées au talon.

À l’Hôpital d’Ottawa, plusieurs infirmières devront bientôt faire attention à leurs pieds: une nouvelle politique sur les chaussures qui précise que celles-ci doivent être faites d’un matériau solide couvrant le pied entrera en vigueur le 1er septembre.
L’Association des hôpitaux de l’Ontario, qui regroupe plus de 150 établissements, a récemment diffusé une note recommandant que les chaussures des employés soient fermées aux orteils et au talon.

À la Régie régionale de la santé de Winnipeg, on songeait à prohiber les Crocs dans six établissements, mais on a finalement décidé de les autoriser; des ingénieurs biomédicaux ont déterminé, après analyse, que le port de ces chaussures ne posait pas de risque pour la sécurité.

À Vancouver, on a tranché en sens contraire dans 14 centres de soins de santé de la région, et la même position s’applique dans deux établissements de la région de Toronto.

Dans un hôpital de Halifax, en Nouvelle-Écosse, le personnel a toujours le droit de porter ses Crocs, mais la direction continue d’évaluer la situation.

 

une tempête dans le microcosme blogien Montréalais ! 17 août 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 10:36

 

 

Une tempête dans un verre d’eau, un débat stérile entre 2 egos persuadés de rassembler à eux seuls 2 camps, voila ce qui a débuté ma journée. Je vous explique, comme je vous l’ai dit, j’aime lire les blogs, de toutes sortes. J’ai mes phases maniaques, ou j’en lis un chaque jour voire plusieurs fois par jour et puis tannée je l’abandonne des semaines. S’ajoute à cela  4 ou 5 auxquels je suis abonné et vers lesquels je vais régulièrement. Parmi ceux là : 2 blogs, j’allais dire de confrères ! Mais après ce matin, je n’ai plus envie de m’associer à ca… bref 2 gusses, français immigres au Québec depuis 3 ans environ.

 

 

A croire que écrire un blog te fait attraper le melon et affute l’égo au point que tu finisses par penser qu’à toi seul tu représentes tes pairs et donc ce que tu vis, eux vivent la même chose, que tu peux parler en leur nom. Ces 2 là, ce matin, m’ont fortement agacés (j’en suis au débat interne, je les cite ou pas, ils sont tellement plus de lecteurs que moi de toute façon !…on verra).

Pour résumer l’affaire on parlera de C. et de Y. À préciser que quand je les lis séparément, je n’ai rien contre eux, je ne suis pas toujours d’accord, des fois leur blog est d’un ennui cuisant (le mien doit l’être tout autant) mais j’aime découvrir leur point de vue. Et c’est la dessus qu’ils ont une irrémédiable différence : C.  semble jeune, beau, riche, intelligent et super intégré au Québec, il adore ça, trouve guère de défauts au pays et hurlent sur ceux qui pensent le contraire. Y n’est pas beaucoup mieux, surement jeune, beau et intégré, mais lui beaucoup plus critique sur cette belle province. Il aime mettre à l’avant les problématiques qui compliquent la vie des immigrants.

Eh ben moi j’aime ça!!! J’aime lire des choses différentes, des regards différents, et il me semble, que c’est cela que j’essaie de refléter dans mes écrits, du blanc et du noir.

 

Le problème c’est que ni l’un, ni l’autre ne se supporte. C accusant toujours Y d’être un chialeux typique qui fait coller au derrière de chaque français cette sale réputation de grognon, et qu’en gros si il n’est pas content : «Qu’il se casse. » Y. accusant C. de rester dans sa tour d’ivoire et de ne jamais accepter de voir que tout le monde n’a pas sa chance. Qu’il est bon de parler des choses qui dysfonctionnent pour les faire avancer.

Donc depuis des mois, à chaque offensive de l’un et l’autre, vas-y que c’est la guerre par commentaires interposés sur leur blog respectifs, le ton monte, l’irrespect aussi. Et là j’ai envie de les citer, pour leur dire : mais bon sang arrêtez d’être aussi affligeant, et si moi française je dois choisir quelqu’un qui me représente je ne prendrais sûrement aucun de vous 2 !!! Vous êtes ridicules et stériles, moi je trouverai ça le fun que vous écriviez ensemble sur un seul et même blog pour dire le Québec c’est cela et aussi cela, que vous soyez capables de débattre d’argumenter sans vous traiter de facho ou bien de gosse de riche, c’est pitoyable!

 

Surtout que vos arguments respectifs sont aussi démontables l’un que l’autre. Quand C. a coup de chiffres, dit «les français sont x à rester au Québec âpres x années», donc c’est bien que ce pays est bon et leur convient. Je dis : n’importe quoi. Moi je ne conçois pas que rester ou partir ce soit un échec ou une réussite, ni seulement dépendant du pays d’accueil, eh oh les gars y’a aussi d’autres paramètres à considérer. Je me souviens d’un type rencontré à Paris quand je bossais auprès de personnes sans domicile. Il avait vécu 15 ans ici, c’est beaucoup, pourtant les 7 dernières années ici , il avait été BS (RMI), enfermé chez lui, isolé et sans plus la force de demander de l’aide, ni de rentrer chez lui, pourtant il n’en voulait plus de ce pays… et oui il y a des gens qui restent ici parfois, parce que pour une foule de raisons ils n’ont pas le courage, l’argent , l’énergie de repartir et recommencer en France une quasi 2eme immigration. Mais y’en aussi d’autres qui restent peu au regard de nos 2 grands penseurs, mais qui aiment ce pays, qui ne regrettent rien de toutes leurs journées passées ici (j’en ferai surement partie). Mais voila, à un moment, ils repartent parce que c’est comme ca, ils ont vécus ce qu’ils ont voulus vivre, sans regret, ni remords, ils ont peut être envie d’aller découvrir autre chose, ou juste de rentrer chez eux. Parce que si on rentre, si on quitte le Québec ce n’est pas forcement un échec, ou parce que ce pays est pourri, c’est aussi parce que quand bien même on y soit heureux et bien, ce n’est pas notre pays, pas dans nos tripes, pas chez nous. Tout comme je le revendique on peut avoir quitté la France sans détester son pays et chier totalement dessus.

 

Cette vision extrême, ce jusqu’au-boutisme ca m’insupporte, il y a toujours des nuances, d’autres façons de voir les choses, rester au Québec longtemps n’est pas qu’un signe de bonheur et de réussite, en partir rapidement n’est pas non plus son contraire.

 

Alors cessez de vouloir affirmer haut et fort que vous vous savez ce que vivent et pensent les français du Québec et de faire dire aux chiffres ce que vous voulez. Moi je suis persuadé qu’on trouve ici ce qu’on vient chercher, et que souvent ceux qui ne se retrouvent pas ici sont les mêmes qui disaient à leur arrivée de France, qu’ils ont quittés un pays de m…… Je suis aussi persuadé que, même si on est heureux, qu’on se sent bien ici (c’est mon cas), il est bon de rester allumé et de dénoncer ce qui nous semble injuste et inégalitaire. Si personne ne l’avait fait, nous n’aurions surement pas la chance de vivre dans de belles démocraties ou la parole de tous est possible… mais le respect dans tout cela, l’acceptation des différences….

 

Je crois à un monde uni….

 

Ps : allez si vous voulez les liens vers leurs sites, demandez le 😉 

 

le bonheur s’installe durablement sur non blog… 14 août 2007

Filed under: blog — Aurélie @ 17:45
Bientôt 1 mois que nous sommes rentrées, que le temps passe….
 
Tout va bien !!! J’apprehendais beaucoup ce retour à l’ époque ou j’ai acheté mon billet d’avion. Je me disais, j’aurai le blues, ce sera dur de quitter à nouveau mon pays, de dire a nouveau en revoir, de devoir être a Montreal… J’avais vraiment peur de tout cela, pensant que j’aurai quelques semaines de déprime devant moi… He ben non, ça n’est pas arrivé… Non pas que ça ne m’a rien fait et que les amis retrouvés ne me manquent pas, ils me manquent toujours autant, mais disons que nous avons été heureuses de retrouver aussi les amis et repères d’ici , de rentrer dans notre autre chez nous…. Bien et heureuses sur les 2 continents, quelle chance !!!
 
Faut dire que nous n’avons pas chômé depuis notre arrivée, le temps de faire les lavages, de récupérer un peu de sommeil jeudi et vendredi 19, de remplir le frigo et zouu dés le premier we, nous voila partis chez nos amies dans le nord, notre 2eme famille ici, notre petit clan à nous, ce qu’il fallait pour avoir chaud au coeur : au programme, jardinage, et que je taille la pelouse, entretiens les fleurs, un petit détour par la piscine, un peu de magasinage pour s’acheter des petits plaisirs, une bonne bouffe dans cette grande famille élargie, du farniente au bord du lac… Un magnifique we de soleil et d’amour, on a adoré!
 
J’ai repris doucement le travail, retrouver mes projets, mes collègues, me suis caler doucement dans le rythme et re we en dehors de Montréal, cette fois-ci, encore la famille, puisque ce fut 3 jours avec Lise, dans la région Chaudières Apalaches/bas Saint Laurent, des petites villes à faire rêver Kamouraska, St Jean Port Joli, Cacouna, Riviere du loup…. 3 jours à découvrir ces jolies paysages sur le fleuve, en face du Charlevoix que l’on connaît tant maintenant…3 jours à découvrir les supers bonnes adresses de tata Lise, avoir du temps avec elle… Un vrai bonheur tout simple.
 
Depuis lundi 6 aout, la grosse rentrée, j’ai pris mes fonctions dans mon nouveau poste, toujours dans le même organisme qui m’emploie depuis bientôt 2 ans. J’ai passé le relais de l’appartement thérapeutique que je coordonnais depuis 6 mois, mon bébé….Pas facile de lâcher un groupe avec qui on a construit un si beu projet, jour après jour, depuis novenbre 2006. Ils sont heureux, vivent où et comme ils le voulaient, ils sont beaux à voir, je suis fière d’eux, de moi. L’aventure continue avec d’autres… puisque dorénavant je vais gérer ma propre équipe, et coordonner l’action bénévole de toute la maison. Super gros défi et beaucoup de stress mais un grand plaisir d’avoir de nouveaux challenges et surtout de faire toujours partie de cette belle maison et d’être de ceux qui la font avancer et lui donne sa couleur…
 
Bref j’ai beau chercher, je ne vois rien qui ne va pas, c’est vraiment le bonheur, comme ce ne fut que très très rarement le cas pour moi.
 
Je vous embrasse fort et vais aller m’entrainer le cerveau sur ma super DS !!! Merci, merci encore pour ce chouette cadeau, un merci spécial à Nath pour tous les jeux, on s’ éclate vraiment bien avec tout ça, et on nargue bien Dimitri….
 
Quoi de plus que vous dire, que tout au fond de mon coeur, JE VOUS AIME…
A plus tard…