le petit monde québécois d'aurélie

tout a commencé le 21 octobre 2005

le syndrome printanier de l’auto 25 août 2009

Filed under: vie quebecoise — Aurélie @ 15:23
 
Vous connaissez le syndrome printanier de l’auto ?
Nous oui ! Ça fait 4 ans que nous développons cette étrange maladie. La première fois curieusement, elle s’est manifesté chez Chouchou en plein hiver. Nous étions depuis peu des Montréalaises, en quête de mets exotiques pour nous sustanter. Nous voila partis à une mystérieuse adresse à la recherche d’un resto indien réputé. Après de longues minutes de marche dans le froid glacial. ( Beh oui on maitrisait pas encore le Est / Ouest des longues rues montréalaises ). Le resto tant attendu s’avère extérieurement effrayant, on prefère même pas tenter. On rebrousse chemin et décidons de prendre le bus…un pu….de bordel de bus qui n’arrive pas…je rappelle qu’on gèle sur place !
Chouchou a alors sa 1ère crise de syndrome printanier de l’auto et dit : « ouai bah c’est bon, on va s’acheter une auto !» le drame !
Plus jamais cette idée ne sortira de notre corps… acheter une auto… cette idée prend forme d’une obsession et devient très virulente dés que la neige fond et la température franchit le 10 °C.
Cela dit, dés que le phénomène inverse se produit (neige et – de 10°C ) vous vous rejouissez toute entière d’avoir tenu le choc et regardez, mort de rire, par votre fenêtre ces pauvres qui eux sont passés à la phase chronique de la maladie (cette phase est aussi appellée : satané pelletage de neige de l’auto ).
 
Depuis 4 ans, nous alternons donc crises sur crises : la poussée du printemps:acheter une auto et la rémission hivernale: pfffouuu je me verrais pas pelleter toute cette neige.
La maladie a eu raison de nous… nous sommes fichues, puisque depuis jeudi, nous AVONS ACHETÉ UNE AUTO !!! Fini Communauto et autre Via route, fini de regarder la montre pour vite rendre la voiture, fini de devoir transporter notre maison dans le coffre pour rapatrier le tout quelques heures plus tard, fini de devoir cuire sur notre balcon quand il fait chaud et que les abonnés Communauto ont piqués toutes les voitures, fini de se taper des km sous la pluie parce que nous avons reservé le véhicule depuis 3 semaines. Nous voila libres… et bientôt très musclées par le pelletage d’hiver (cela dit boubou et ses 8 kg nous prépare bien).
 
Vous voulez voir cette merveille ? La voila…. Rien de sophistiquée, juste une carrosserie, un moteur et 4 roues… de quoi aller au resto indien en plein hiver quoi.
Allez vroum vroum…
 
 
 
  
notre première plaque Québécoise, on en a tant vu… 
 
        
 Bébé à bord… ca sert à rien, mais je suis trop fière !
 

pour partir, il faut un jour revenir…

Filed under: famille, amis,Souvenir,voyage, vacances — Aurélie @ 14:25
À ceux qui se demande ou sommes nous ??!! Et bien nous voila rentrées à la maison depuis bientôt une semaine.
Après une legère erreur, nous avons bien pris notre avion.
 Mardi dernier, lever à 5h 30, bouclage des bagages, reveil de boubou, trajet en auto, attente du train sur le quai à 10 degres en t shirt pendant 45 min (pas grave !), biberon et céréales dans le train, trajet à pied plutot bon avec nos 3272 valises, arrivée tip top à CDG à 10 h … et là… le drame ! Aucune trace de notre vol… Que personne ne se moque… On s’était trompées de jour !!! On décollait mercredi et non mardi, 24 heures d’avance. Pas dans la m…., avec boubou et nos 32707 tonnes de valises…heureusement tonton Thierry et tata MArie Pierre ne sont pas loin et on a trouvé refuge chez eux pour la journée. Au final si on avait su, on aurait fait exprès, puisque nous avons passé une super soirée en leur compagnie.
Ce que nous retenons entre autre de ces 6 semaines de vacances, c’est que nous avons un super globe trotter. Ce fut vraiment simple de voyager avec lui. Bien sur nous étions plus limité dans nos activités que sans lui, mais il a été extraordinaire. Il a vu tellement de bras et visages inconnus. A dormi et manger dans des endroits improbables. Jamais on aurait imaginé un tel voyage, aussi tranquille et zen.
 
 
La mer et Prefailles, la normandie et Alencon, la capitale et Paris. (Coco plage comment oublier  ) Anne Clair, Moy, Elo, Laurence, Sylvie, Severine, Corentin, Thierry, Bruno, Marie Pierre, Trini, Dimitri, Gaston, Regine, Monique, Angélique, Jules, Elise, Thérèse et bien sûr René, Albert, Marcelle, Jacqueline…sans oublier Mme Coin, la boulangère… Six semaines à naviguer entre vous tous, là ou sont nos racines. Le bonheur pour Mouty que la première plage de son fils soit la même que la sienne, le plaisir pour moi de faire le marché d’Alençon avec boubou tout sourire dans son porte bébé.
 
Clin d’oeil spécial pour tous les invités de ce 18 juillet…j’ai adoré faire 4 fois le trajet vers la gare, aller vous chercher les unes apres les autres pour notre rendez vous( oui ok Mimi tu as attendue seule, abandonnée pendant 30 longues minutes ). J’ai tripé que toutes nous convergions vers ce même lieu, pour être ensemble, simplement se retrouver, se rassembler. Je rêve déjà du prochain rendez-vous… ce pourrait être dans la maison qui sera celle de nos vacances… tout le monde se gare dans le jardin, on met la table toute croche sur le gazon grillé et en quelques minutes la nappe à carreaux est recouverte de nos petits plats maison respectifs…oui un peu comme dans les films…c’est le rêve que je formule pour notre prochain rencard, notre super rituel. Je vous aime !!!
 
C’était des chouettes vacances, ça m’a fait le plus grand bien comme à chaque fois de revenir dans mon vrai chez moi…j’aimerai toujours la France et ça me manquera toujours autant.
Merci à vous tous que nous avons croisé durant ce séjour. C’était formidable d’aller à votre rencontre, de vous présenter notre boubou…on garde ces beaux moments dans nos coeurs, vous nous manquez beaucoup. A la prochaine fois…